Myriade
Myriade
Comme un trésor d'enfant caché dans la remise
Tes cheveux sont un voile au doux grain de ta peau
J'oublie le temps qui passe et les laides sottises
C'est au creux de tes bras que l'hiver devient chaud
Envoyer à un(e) ami(e)